Manipulez vos followers sur Twitter : 3 astuces psychologiques inédites

pure-css-twitter-fail-whale-ie

Comme dans n’importe quel contexte de lien social, les réseaux sociaux vous permettent d’utiliser un bon nombre de leviers psychologiques afin d’influencer (voire manipuler) vos interlocuteurs. Twitter n’échappe pas à cette règle !

Au cours de mes derniers mois d’utilisation, j’ai compris quelques ficelles de Twitter. Les méthodes que je vais vous présenter ici sont toutes éthiques, et jouent sur des biais cognitifs (perception, catégorisation, prise de décision etc).

1/ L’effet de simple exposition appliqué à votre timeline

L’effet de simple exposition, c’est cette technique qu’utilisent les grandes marques pendant les matchs de foot. Tous ces panneaux publicitaires autour du terrain, quel intérêt selon vous ? La réponse est simple : plusieurs expériences ont montré que plus on était exposé à une personne ou à une marque, plus on augmentait notre capital sympathie vis-à-vis de cette personne ou de cette marque.

Faites l’expérience avec Twitter : ne twittez plus pendant une semaine. Lorsque vous reprendrez vos activités habituelles et que vous posterez de nouveaux comme avant, vous serez moins lu & moins captivant pendant un laps de temps.

Au contraire, le plus vous tweetez régulièrement, le plus vous serez sympathique aux yeux de vos abonnés. Quand je parle de « sympathie », c’est dans un contexte psychologique : construction d’un lien, partage d’émotions.

Dans cette optique, j’utilise le plugin WordPress Tweet Old Post. Il publie mes anciens articles à intervalle de temps régulier. Grâce à lui, j’arrive à toujours paraître présent aux yeux de mes abonnés. Je vous le recommande chaudement !

Si vous n’avez pas envie d’installer ce plugin, vous pouvez aussi twitter des longs messages sur 2 tweets pour « envahir » un peu l’espace de vos abonnés.

2/ La preuve sociale appliquée à votre profil

Je parlais de la preuve sociale (ou « l’opinion publique ») dans un précédent article. A votre avis : pourquoi lorsque plusieurs files d’attente se créent à un guichet quelconque, les nouveaux arrivants ne vont-ils jamais instinctivement sur la file la moins longue ?

C’est simplement un effet de la preuve sociale. En société, l’Homme a tendance à suivre les choix de ses congénères. Profitez-en sur Twitter ! Vous le savez sûrement, et vous en êtes probablement victime : le nombre de followers permet d’évaluer en un clin d’œil l’importance d’un internaute (on parle même « d’influence », cela a tout son sens ici). Qu’il en soit ainsi ! Truquez votre nombre de followers et vous verrez que les nouveaux abonnés arriveront à la pelle.

Il existe de nombreux moyens de falsifier son nombre d’abonnés. Je n’aborderai pas ces moyens ici, mais une petit recherche Google vous donnera entière satisfaction.

Lorsque j’ai propulsé mon blog sur Twitter, j’ai ouvert deux comptes. Le premier sans aucune tricherie, et le second avec plus de 100 « faux » followers dès le départ. Devinez le quel a fonctionné ? Même contenu, même photo, même biographie. Juste un nombre d’abonnés différents au lancement.

3/ La sémiotique visuelle et la théorie des couleurs

La théorie des couleurs fait souvent sourire ceux qui ne s’y sont jamais intéressés. Lorsqu’un de mes collaborateurs me consulte pour l’optimisation d’un site internet versant « influence du consommateur », je fais toujours référence à cette théorie des couleurs.

Il s’agit d’une application directe des recherches en sémiotique de ces dernières années. Pour faire simple, la sémiotique c’est la science des systèmes de communication.

Pour en savoir plus sur la théorie des couleurs, je vous recommande ce site absolument génial. Vous pouvez appliquer ces remarques sémiotiques à énormement de choses : vos tenues vestimentaires, l’habillage de votre site, le thème de votre profil Twitter, la couleur de votre avatar et j’en passe.

Après tout, c’est votre avatar que l’on voit le plus souvent sur Twitter.

Si votre image perso était une musique, choisisseriez-vous une mélodie affreuse ? Je ne pense pas : vous opteriez pour quelque chose d’agréable à l’oreille. C’est la même chose pour une image : optez pour des couleurs agréables, peu agressives mais tout de même assez mémorisables. De même qu’il existe une théorie des couleurs, il existe une théorie des formes. Elle est moins primordiale dans le cadre d’une étude sémiotique, mais elle n’est pas négligeable. Des formes pointues accentuent le côté « piquant » et « agressif » d’une image. Des formes arrondies accentueront le reflet calme.

Je continue à tester plein de choses sur Twitter, je suis loin d’avoir tout compris. Je publierai d’autres articles à ce sujet dans les semaines qui viendront, en espérant qu’ils vous apporteront un peu d’aide dans ce microcosme si particulier.

En attendant, vous pouvez me suivre sur @hellofelixb. J’y tweet manipulation, mentalisme, des liens sur le développement personnel ainsi que quelques questions existentielles. :-)

PS : vous avez peut-être envie d'apprendre + de trucs de manipulation/mentalisme, inscrivez-vous ci-dessous.

(Funky et gratuit)

À propos de Félix Boussa

Je suis entrepreneur et auteur. Passionné par le mentalisme depuis une 10aine d'années, j'ai fondé apprendre-a-manipuler.com et écrit un livre sur le mentalisme (30 jours pour devenir mentaliste).

10 autres mentalistes ont réagi à cet article...
Cliquez ici pour lire leurs réactions et réagir à votre tour >>

  1. Damien dit :

    Eh bien il va me falloir trouver un avatar en couleur pour Twitter maintenant ! :)
    Pour le numéro 2 ceci dit je trouve qu’avec un peu de patience on est naturellement followé par plein de bots au bout d’un moment donc c’est peu qualitatif… et ça se fait tout seul alors…

    • Felix Boussa dit :

      Salut Damien,

      Le but de la technique n°2 est surtout de propulser un compte Twitter à sa création. Se rajouter 100 followers en une journée n’est pas du plus évident si l’on attend uniquement que des bots nous suivent..

  2. Fajr Breeze dit :

    Ah, c’est le premier point dont je doit y travailler. Très bon points.

  3. Marie dit :

    Très chouette cet article ! Sous couvert de « manipuler » ses followers, on apprend pleins de trucs. Hop, dans mes bookmarks, le plugin et le site sur les couleurs. Et hop, je te follow ;) Ne me manipule pas trop, stp.

    • Felix Boussa dit :

      Bonjour Marie, je te remercie ! Et j’espère que mes tweets te plairont. (et non, je ne manipule pas mes lecteurs, sauf pour des expériences comme celle-la que je publie après coup ! :-)

  4. 4) Je me faisais la réflexion il n’y a pas longtemps du principe de réciprocité sur twitter. Lorsque quelqu’un devient un follower, on a tendance à regarder ce que fait cette personne voir de la suivre en retour.
    « Puisqu’elle porte de l’intérêt à me suivre, pourquoi ne prêterais-je pas non plus plus attention à ces tweets ? »

    • Felix Boussa dit :

      C’est vrai, le phénomène de réciprocité est quelque chose d’assez puissant dans le fonctionnement de Twitter. Seulement, je ne considère pas cela comme une « théorie » au même titre que la théorie des couleurs, le concept de simple exposition ou celui de la preuve sociale. La réciprocité est plutôt, à mon avis, une marque de politesse entre internautes.
      Ceci dit, certains en ont fait leur beurre (par exemple @jeanlucr).

  5. Rkueny dit :

    Pour ma part ceux qui tweetent trop des anciens trucs (genre les vieux billets de leur blog) c’est rapidement un unfollow qui les attend …

  6. Sara dit :

    Petit point en passant, le lien du site sur les couleurs n’est plus valable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>